Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses, Philippe Askenazy - février 2016

Philippe Askenazy est directeur de recherche au CNRS et membre associé à PSE-École d’économie de Paris ; il est également professeur à l’École normale supérieure. Auteur de nombreux ouvrages sur l’économie et le travail, il est l’un des initiateurs des Économistes atterrés.

....................................

PNG - 9.8 ko

En février 2016, Philippe Askenazy publie « Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses » aux éditions Odile Jacob.

"Comment réduire les inégalités et mieux répartir les revenus ? Comment faire pour que chacun récupère sa « part de rente » ? Dans ce livre, Philippe Askenazy nous le démontre : la distribution actuelle des richesses est loin d’être naturelle ; elle résulte de l’explosion des rentes et de leur captation par les acteurs les mieux dotés du jeu économique. Sous couvert de démocratiser la propriété (« tous propriétaires »), on a laissé quelques entreprises – et derrière elles des individus – s’emparer de nos données (« tout propriété »). Dans cette course à la rente, nous dit-il, le monde du travail est le grand perdant : tandis que de nombreux emplois alimentent les rentes capitalistiques par un surcroît de productivité, ils sont stigmatisés comme improductifs et leurs rémunérations stagnent.
Au-delà de l’affaiblissement nécessaire du « tout propriété », Philippe Askenazy invite le monde du travail à se remobiliser. Car, contrairement aux idées reçues, ce dernier n’est ni éclaté ni amorphe. Et à l’heure où le capitalisme s’enfonce dans une crise déflationniste, réhabiliter ceux qui portent la croissance par leurs efforts est tout simplement un impératif de survie. Un livre économique très fort, mais aussi un livre de combat pour tenter de répartir plus équitablement les richesses."


Revue de presse Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses

  • Tous rentiers. Pour une autre répartition de la richesse, Alternatives Economiques, 04/02/2016
    Plutôt que de chercher à réduire les inégalités en corrigeant une répartition injuste des revenus, c’est cette répartition qu’il faut changer. Après le Britannique Anthony Atkinson (voir Alternatives Economiques n° 353), Philippe Askenazy veut impulser une nouvelle distribution de la richesse... suite
  • Le capitalisme, malade de la rente, L’Obs, 11/02/2016 - Propos recueillis par Sophie Fay
    Jadis, les bases de données étaient en libre accès. Aujourd’hui, elles font la fortune de Facebook ou de Google. L’économiste Philippe Askenazy montre comment le capitalisme a multiplié les situations de rentre. Et propose des solutions pour les combattre... suite
  • Philippe Askenazy : «  On assiste à la constitution de nouveaux monopoles  », Le Monde (Culture et Idées), 11/02/2016 - Propos recueillis par Antoine Reverchon
    Directeur de recherches (CNRS, Ecole normale supérieure, Ecole d’économie de Paris) et chroniqueur pour le supplément du Monde «  Eco & entreprise  », ­Philippe Askenazy vient de publier Tous rentiers  ! Il propose de reconstruire le projet social-démocrate en «  réarmant le travail  » face au triomphe de ce qu’il appelle le «  propriétarisme  », c’est-à-dire la captation de la richesse par ceux qui s’autoproclament «  les plus productifs  »... suite
  • Plaidoyer pour une nouvelle (re)distribution des richesses, Mediapart, 14/02/2016
    Dans son livre Tous rentiers !, l’économiste Philippe Askenazy invite à réfléchir moins à la redistribution des richesses qu’à la distribution elle-même, et aux formidables rentes qu’elle génère. Entretien vidéo avec l’auteur d’un essai pétillant qui ouvre des pistes nouvelles pour une politique économique authentiquement de gauche... suite
  • (replay) « Y a-t-il une alternative pour sortir de la crise ? », France Culture, 15/02/2016 - Propos recueillis par Guillaume Erner
    Laurence Scialom et Philippe Askénazy font partie des 80 économistes signataires de l’appel « pour sortir de l’impasse économique ». Quelle alternative économique proposent-ils ?... suite
  • « La récurrence des crises dit le déséquilibre du capitalisme », Le Temps, 15/02/2016 - Par Richard Werly
    « Tous rentiers ! » : le dernier livre de l’économiste Philippe Askenazy (Ed. Odile Jacob) est un signal d’alarme sur les failles de l’économie réelle révélées, selon lui, par les convulsions récurrentes des marchés financiers, et que le déferlement massif de liquidités ne parvient plus à masquer... suite
  • Les vaporeux bienfaits de la propriété, L’AGEFI, 16/02/2016
    Dans « Tous rentiers ! » (Odile Jacob), Philippe Askenazy cherche à démontrer que la distribution actuelle des richesses est loin d’être naturelle. Elle résulte de l’explosion des rentes et de leur captation par les acteurs les mieux dotés du jeu économique... suite
  • (replay) Journal des idées : le temps qui passe, France Inter, 21/02/2016 - Par Laurence Luret
    Time is money ! Tout comprendre de la répartition des richesses et de l’explosion des rentes dont le monde du travail est le grand perdant : « Tous rentiers ! » de l’économiste Philippe Askénazy, c’est publié aux éditions Odile Jacob... suite
  • Le travail et la rente, France Culture, La Grande Table, 29/02/2016 - Propos recueillis par Caroline Broué.
    Comment réduire les inégalités et mieux répartir les revenus ? Alors que le débat sur le projet de loi El Khomri fait rage, nous recevons l’économiste Philippe Askenazy qui propose de reconstruire le projet social-démocrate en réarmant le travail face au « propriétarisme »... suite
  • (replay) Sortir de l’impasse économique : les propositions de Philippe Askenazy, TV5 Monde, 64’ Grand Angle, 01/03/2016.
    L’économiste « atterré » du collectif du même nom, Philippe Askenazy, a signé l’appel de 80 économistes intitulé « Sortir de l’impasse économique ». Son dernier ouvrage, « Tous rentiers ! », analyse les blocages de l’économie française, européenne, et donne des pistes pour sortir de l’ornière de l’austérité et du chômage. Entretien... suite
  • (replay) Le club de la presse - Philippe Askenazy, Europe 1, Europe soir, 04/03/2016.
    Ce soir, l’invité du Club de la Presse est Philippe Askenazy, Directeur de recherche au CNRS et à l’École d’économie de Paris, auteur de « Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses » chez Odile JacobLes grandes signatures seront Arlette Chabot, Robert Namias et Serge July... suite
  • Philippe Askenazy « Tous rentiers ! Les richesses accaparées », Xerfi CanalTv, 09/03/2016. _ Xerfi Canal TV a reçu Philippe Askenazy, économiste et directeur de recherche au CNRS, dans le cadre de son ouvrage : « Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses ».
    Une interview menée par Thibault Lieurade.
  • Philippe Askenazy : Tous rentiers ! Eco d’ici et d’ailleurs. Rfi, 12/03/2016.
    L’économiste Philippe Askenazy est l’unique invité d’Eco d’ici Eco d’ailleurs. Philippe Askenazy est professeur à l’Ecole Normale Supérieure et directeur de recherche au CNRS-Ecole d’économie de Paris. Avec lui, Jean-Pierre Boris évoque son dernier livre Tous rentiers, publié aux éditions Odile Jacob, (sous-titre : Pour une autre répartition des richesses), et parcourt à travers les grands thèmes du livre, l’actualité économique française et internationale...suite
  • Conférence-débat « Tous rentiers ! » . Démosphère, 24/03/2016.
    La question de la répartition des pouvoirs, des richesses et des revenus est cruciale aujourd’hui où les inégalités tendent à s’accroître dans les pays développés. Selon la pensée néolibérale, il faudrait accepter que le fossé se creuse entre les gagnants (les capitalistes, les entrepreneurs, les experts) et les perdants (les travailleurs routiniers)... suite
  • Le capitalisme malade de ses rentes. Les Echos, 25/03/2016.
    Les rentes, voilà l’ennemi ! Dans son dernier essai, Philippe Askenazy, chercheur au CNRS et initiateur des Economistes atterrés, démontre avec brio que, sous le discours de ...suite
  • Richesse pour tous ? Par Jérôme Gauté. La Vie des Idées, 25/04/2016.
    Alors que le gouvernement relance le débat sur le revenu minimum universel, Philippe Askenazy revient sur la redistribution des richesses. Il propose d’intervenir en amont, non par des taxations ou par l’accès universel à la propriété, mais par l’égalisation des revenus de départ en revalorisant le travail...suite