Soutenir des actions ciblées

Comment privilégier une coopération plus ponctuelle ?

Que vous soyez une entreprise ou un particulier, de nombreuses formes de mécénats dédiés à la recherche et l’enseignement sont envisageables et permettent de financer :

  • Le recrutement de chercheurs de renom international, qu’ils soient de nationalité étrangère et désireux de rejoindre la fondation, ou français souhaitant « revenir » dans l’hexagone au sein d’une structure en accord avec leurs ambitions.
  • Le recrutement de jeunes chercheurs (post-doctorants, jeunes enseignants...), recrutement réalisé pour 6 années - en ligne avec les standards internationaux – et visant à préparer leur insertion dans le milieu académique français.
  • Les programmes d’enseignement de niveau Master, PSE-Ecole d’économie proposant à ce jour trois Masters (APE, ETE et PPD) avec près de 250 élèves en M1 et M2 en partenariat avec des acteurs académiques de premier plan (universités, écoles d’ingénieurs ou encore acteurs institutionnels).
  • Le financement de thèses doctorales d’un ou plusieurs étudiants sur tout ou partie de leurs trois années de recherche ; les sujets d’études et les objectifs de ces doctorats peuvent être fixés en partenariat avec l’entreprise mécène. Ce financement peut s’inscrire dans un partenariat CIFRE ou dans le cadre d’un don (entreprises ou particuliers).
  • Les axes et groupes de recherche dont les besoins en financement sont constants, couvrant les dépenses transversales de la fondation ou au contraire des projets plus précis.
  • Les programmes d’invitations et d’échanges internationaux de chercheurs, en provenance ou à destination de prestigieuses universités étrangères.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes formes de mécénat existantes ou envisageables :
contactez S. Riffé Stern au 01 43 13 63 54 – sylvain.riffe parisschoolofeconomics.eu


Quels avantages fiscaux ?

La participation financière des partenaires prend la forme d’un don permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés (ou sur le revenu) de 60 % de son montant, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires HT. Au delà de 0,5%, ou en cas d’exercice déficitaire, un report est possible sur les 5 exercices suivants.
Pour les particuliers, la participation prend la forme d’un don ouvrant droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant dans la limite, applicable à la totalité des dons, de 20 % du revenu imposable. Cependant, si le donateur est assujetti à l’ISF, il peut bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 75 % du montant des dons (plafonné à 50 000 € par redevable et par année d’imposition).
Accéder à la page dédiée aux avantages fiscaux (textes règlementaires, exemples chiffrés...)