La science économique au service de la société

(Du 4 au 28 mai) Ateliers Société et Environnement : « La télédétection : de la physique aux données environnementales »

Le projet collaboratif Société et Environnement de PSE a le plaisir de vous inviter à ses six prochains ateliers sur le thème de la télédétection. Les six sessions se tiendront en ligne (Zoom) du 4 au 28 mai 2021, de 15h30 à 17h00, et seront animées par Nicolas Delbart (Université de Paris) :

La télédétection : de la physique aux données environnementales

  • Mardi 4 mai, de 15h30 à 17h00
  • Jeudi 6 mai, de 15h30 à 17h00
  • Mardi 18 mai, de 15h30 à 17h00
  • Jeudi 20 mai, de 15h30 à 17h00
  • Jeudi 27 mai, de 15h30 à 17h00
  • Vendredi 28 mai, de 15h30 à 17h00

Les ateliers se tiendront en ligne (Zoom).
Pour y assister, inscrivez-vous via le formulaire en ligne.

Contenu des interventions

JPEG - 122.7 ko

La télédétection offre une vue synoptique et périodique de la surface du globe. Elle est souvent utilisée pour construire des savoirs sur les structures et fonctions des écosystèmes ainsi que sur l’utilisation des ressources naturelles par l’homme. Néanmoins, de la mesure à l’élaboration d’une information interprétable et utilisable, le chemin est tortueux et semé d’embûches que l’utilisateur des données finales peut et devrait vouloir comprendre. La série de cours introduira les bases physiques qui sous-tendent différentes formes de télédétection et ce dans le but d’explorer les sources potentielles d’incertitudes. Les interventions présenteront différentes pistes pour solutionner, au moins partiellement ces problèmes.

Plan (sous réserve de modifications) :

  • Introduction
  • Base de la télédétection optique
  • Incertitudes radiométriques et corrections en télédétection optique : topographie, atmosphère et direction
  • Classification de la couverture du sol : de méthodes simples à des méthodes plus élaborées
  • Télédétection radar : bases, mesures de diffusion pour estimer la vitesse du vent et sa direction, altimétrie pour le suivi de la surface de l’eau, imagerie radar à ouverture synthétique pour la cartographie de la couverture du sol et de la biomasse forestière
  • Gravimétrie

L’intervenant

JPEG - 25.5 ko

Nicolas Delbart est professeur dans le département de géographie de l’Université de Paris et est affilié au Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain (UMR LIED). Jusqu’à récemment, il était membre de la l’unité de recherche PRODIG et précédemment du Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère (CESBIO, Toulouse, France), du laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE, Gif-sur-Yvette, France) et du « Frontier Research Center for Global Change (FRCGC, Yokohama, Japan).

Nicolas Delbart est responsable du programme de master en Télédétection et Géomatique Appliqué à l’Environment et il enseigne la télédétection en licence et master dans un cursus de géographie.

La recherche de Nicolas Delbart utilise majoritairement la télédétection pour suivre les variations saisonnières de la végétation. Elle développe des études sur la phénologie dans les écosystèmes de l’hémisphère Nord, ainsi que des travaux sur la phénologie des cultures en France en se basant sur des pixels mélangés, sans compter un axe de recherche qui veille à mesurer l’évolution de la densité du couvert forestier par l’intermédiaire des variations saisonnières dans le signal issu de la télédétection. Sa recherche implique aussi l’utilisation et la validation de modèles dynamiques de végétation qui simulent le fonctionnement biochimique des écosystèmes. Cela a étendu ses champs d’intérêt à la télédétection appliquée à la mesure des variations saisonnières de la disponibilité en eau dans des environnements semi-arides.

...

Retrouvez plus d’informations sur le projet Société et Environnement sur cette page