Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

(janvier 2018) 5 articles... en 5 minutes !

JPEG - 40.6 ko

Mieux comprendre la préparation des « vieux jours » - Bénédicte Apouey
Le vieillissement de la population pose un certain nombre de défis, en particulier celui des actions qui peuvent être menées pour améliorer le bien-être des seniors. Au niveau individuel, il est admis que la préparation des vieux jours améliore la qualité de vie quelques années plus tard...

........................

JPEG - 15.8 ko

Salaire minimum et influence de l’immigration sur le marché du travail - Anthony Edo et Hillel Rapoport
L’effet de l’immigration sur le marché du travail est l’une des questions les plus controversées actuellement dans le domaine de l’économie du travail. En théorie, après un choc d’offre de travail dû à l’immigration, les salaires sont censés baisser....

........................

JPEG - 15.7 ko

150 ans de mobilité de richesse entre générations en France - Jérôme Bourdieu, Lionel Kesztenbaum, Gilles Postel-Vinay, Akiko Suwa-Eisenmann
L’étude de la mobilité entre générations est un complément à l’analyse des inégalités : cette dernière fournit une idée de la distribution de revenu ou de richesse à un moment donné, tandis que la première permet d’apprécier la capacité de renouvellement d’une société....

........................

JPEG - 34.3 ko

Pourquoi les ingénieurs s’insèrent-ils plus vite sur le marché du travail que les jeunes docteurs ? - David Margolis et Luis Miotti
La France se trouve dans une situation paradoxale sur le plan de l’insertion de ses étudiants les plus diplômés sur le marché du travail. Les élèves ayant un diplôme d’ingénieur trouvent leur premier emploi stable (CDI ou poste de fonctionnaire) plus rapidement que ceux qui ont un doctorat....

........................

JPEG - 24.2 ko

Augmentation de la décote : quelles conséquences sur le prix des titres ? - Jean-Marc Bottazzi, Mário Páscoa et Guillermo Ramírez
Lorsqu’un actif est déposé en gage d’un prêt (1) et ne peut pas être ré-utilisé, une plus grande décote correspond généralement à une baisse de la valeur de cet actif. C’est naturel car l’effet de levier joue simplement sur la capacité d’achat de ces actifs en gage.....