La science économique au service de la société

« La Transition énergétique  : objectif ZEN », Fanny Henriet et Katheline Schubert (janvier 2021)

Découvrez ce nouvel ouvrage publié aux Editions rue d’Ulm par Fanny Henriet, professeure à PSE et chargée de recherche au CNRS et Katheline Schubert, professeure titulaire d’une chaire à PSE et professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

La Transition énergétique  : objectif ZEN

Page dédiée sur le site de l’éditeur : Editions rue d’Ulm

Extrait issu de la 4e de couverture

PNG - 65.1 ko

Résumé

Réussir notre transition énergétique vers un monde à zéro émissions nettes (ZEN) va être difficile et coûteux, mais nous n’avons pas le choix. Si nous voulons que la planète soit vivable pour nos enfants, nous devons basculer la production d’énergie depuis les sources fossiles vers les sources décarbonées et transformer l’économie. L’horloge climatique tourne très vite : une telle transition ne peut pas attendre. Retour ligne automatique
Progrès technologique, éducation et information suscitant les changements de préférences individuelles et de normes sociales nécessaires, politiques fiscale et réglementaire repensées pour plus d’efficacité et de justice dans le partage des efforts, investissements complémentaires au prix du carbone, finance verte... – les leviers pour faire baisser les émissions de carbone sont nombreux. Certains sont plus efficaces, d’autres plus faciles à mettre en place, mais aucun, utilisé seul, ne peut être suffisant. Le défi est de concevoir un ensemble cohérent de mesures structuré autour d’un prix du carbone qui reflète la diminution du budget carbone qu’il nous reste à consommer.

Les auteurs

  • Fanny Henriet est professeure à PSE, chargée de recherche au CNRS et membre de l’IPP. Ses travaux récents portent sur la fiscalité optimale, les ressources naturelles et l’économie de l’environnement dont l’économie du changement climatique. Elle est lauréate 2019 du Prix Banque de France pour Jeunes Chercheurs en Finance Verte. Diplômée de l’École Polytechnique, elle est titulaire d’un master de la London School of Economics (LSE), et docteure en économie de l’EHESS à PSE (son doctorat, « Essais sur l’économie du changement climatique » a été dirigé par Roger Guesnerie). Ses travaux récents ont été publiés dans le Journal of Environmental Economics and Management, le Journal of Economic Dynamics and Control, Climatic Change ou encore l’European Economic Review. Fanny Henriet a co-écrit en mars 2019 pour le CAE la note : « Pour le climat : une taxe plus juste, pas juste une taxe ». Accéder à sa page personnelle.
  • Katheline Schubert est professeure titulaire d’une chaire à PSE et professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses domaines de recherche sont notamment l’économie des ressources naturelles et l’économie du changement climatique. Chercheuse associée au CESifo, co-directrice du programme « Mondialisation, développement et environnement » du CEPREMAP, elle est membre du Haut Conseil pour le climat (HCC), du Conseil d’Analyse Économique et du Conseil Économique du Développement Durable (CEDD). Elle a été également été présidente de l’AFSE en 2015-2016. Elle est diplômée de l’École Centrale de Paris, titulaire d’un doctorat en économie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et agrégée des facultés de droit et de sciences économiques. Ses travaux récents ont été publiés dans le Journal of Environmental Economics and Management, l’American Journal of Agricultural Economics ou encore le Journal of Public Economic Theory. Katheline Schubert a co-écrit en 2017 le rapport « L’impact de l’AECG/CETA sur l’environnement, le climat et la santé » mandaté par le premier ministre et diverses notes pour le CAE. Accéder à sa page personnelle.

Pour accéder aux autres ouvrages des chercheurs de PSE : suivre ce lien