Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Des nouvelles ressources humaines, financières et immobilières

JPEG - 32.3 ko

Créée sous la forme d’une fondation de coopération scientifique, PSE associe étroitement ses équipes et ressources privées avec du personnel et des moyens publics. S’appuyant sur une gestion souple et réactive comme sur l’engagement des enseignants-chercheurs dans le pilotage opérationnel des projets, la fondation a su progressivement accroître ses ressources financières à travers différents canaux. Evoquée dès décembre 2006, la construction d’un nouveau bâtiment, co-financé par la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l’Etat, est sur le point de s’achever : il sera inauguré le 23 février prochain et ouvrira de nouvelles perspectives au projet PSE.

Une gestion souple et réactive

Le projet académique et scientifique porté par l’Ecole d’économie de Paris repose sur l’articulation originale d’une structure de droit privé - la fondation de coopération scientifique - et d’équipes publiques de chercheurs et administratifs rassemblés au sein d’une UMR.

Fondation reconnue d’utilité publique, PSE offre une souplesse de gestion et des outils managériaux complémentaires à ceux d’une organisation publique. Douze personnes ont été recrutées pour assurer le secrétariat pédagogique des programmes d’enseignement, valoriser et diffuser le travail des chercheurs, développer de nouveaux partenariats, aider les chercheurs à monter leurs projets ou trouver des financements externes, organiser les événements scientifiques ou plus grand public. Elles viennent en appui de chercheurs qui sont très engagés dans le pilotage opérationnel des projets pédagogiques et scientifiques. Cette coopération étroite et originale a favorisé l’éclosion de nouveaux projets, stimulé la vitalité l’activité scientifique et contribué à l’attractivité et à la visibilité du projet dans son ensemble.

« Je garde un excellent souvenir de mes années à PSE : la formation intellectuelle exigeante [...], la franche camaraderie entre doctorants dont certains sont devenus des amis, sans oublier le soutien institutionnel dont j’ai bénéficié lors de ma recherche d’emploi. J’espère y revenir très vite pour visiter le nouveau bâtiment dont la construction a rythmé mes années de thèse ! » - Pauline Rossi (APE 2012, PhD 2015)

Un accroissement des ressources financières

JPEG - 21.5 ko

L’apport de ressources financières complémentaires est un des objectifs originellement assigné à PSE. Du chemin reste à parcourir en ce domaine, mais les résultats se sont progressivement révélés très substantiels.

  • Au-delà de la dotation apportée initialement par l’Etat, directement ou par ses établissements fondateurs pour un total de 20,3 millions d’euros, une dotation de 3,7 millions d’euros a été apportée par des donateurs privés : American Foundation for the Paris School of Economics, AXA, Boussard et Gavaudan Gestion, Nicolas Chanut et Exane. Cette dotation produit environ 1 million d’euros d’intérêts financiers annuels qui concourent au budget.
  • PSE s’est par ailleurs employé à créer des chaires de recherches pour financer des axes thématiques et les doter de nouveaux moyens d’actions : la chaire Banque de France sur l’architecture du système monétaire & financier international, la chaire Hospinnomics avec l’APHP sur l’innovation à l’hôpital, le G-MonD avec le soutien d’Air France, du Comité Colbert et de Total, ou encore la chaire Dépendance (Fondation Médéric Alzheimer, Banque Postale, Mutec et Mutré - en collaboration avec l’IPP) et plus récemment la chaire Travail (Ville de Paris, Pôle Emploi et Ministère du Travail). Ces ressources représentent 1,5 millions d’euros par an et 17% des ressources financières de PSE.
  • La fondation a aussi initié et porté deux projets d’envergure qui, cumulés sur 10 ans, représentent 14,8 millions d’euros de ressources nouvelles : le Domaine d’intérêt majeur en sciences économiques accordé par la Région Ile de France (DIMeco) et le Laboratoire d’excellence créé dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (OSE).
  • Enfin, le soutien apporté aux chercheurs en matière de veille sur les appels d’offres et le montage de projets a favorisé une forte progression du nombre de projets soumis et de leur succès. Ainsi, les Research grants (ERC, ESRC, INET, ANR), les partenariats et contrats de recherche, au-delà des moyens consacrés directement à leur objet d’étude, contribuent en moyenne à hauteur de 800 000 euros / an au projet collectif et créent un environnement scientifique de qualité.

Un nouveau bâtiment sur le Campus Jourdan

La Région Ile-de-France s’était engagée, dès la création de PSE, à contribuer à la construction d’un nouvel édifice qui lui serait destiné. C’est finalement sur le campus Jourdan de l’ENS que le projet d’un bâtiment commun avec cet établissement s’est concrétisé, dessiné par l’architecte Thierry Van de Wingaert et co-financé par la Région Ile-de-France (63%), l’Etat (30%) et la Ville de Paris (7%) pour un total de 49 millions d’euros (TDC).
Répartis depuis 10 ans sur deux campus, le Centre d’Economie de la Sorbonne (75013) et le campus Jourdan (75014), chercheurs, équipes support et étudiants emménagent dans ce nouveau bâtiment au cours du premier trimestre 2017. PSE y dispose de plus de 6000 m2 d’espaces, en plus d’une bibliothèque, d’un amphithéâtre et d’une cafétéria en partage avec l’ENS. Cette unité géographique enfin accomplie offre de nouvelles perspectives au déploiement du projet PSE.

« Je suis venu pour la première fois à Jourdan en 2001. [...] Le campus a depuis bien changé : le grand bâtiment qui remplace désormais la modeste aile d’autrefois est à la mesure de la densité et du bouillonnement intellectuel que j’y avais trouvés, et dont je me rends compte à chaque fois que j’y reviens qu’ils n’ont cessé de croître. Joyeux anniversaire à PSE ! » - Florian Mayneris (APE 2004, PhD 2009)

PNG - 206.7 ko