Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Une communauté unifiée et plus visible

PNG - 22.4 ko

La fondation de coopération scientifique PSE est à la fois le résultat et le levier d’un rassemblement original de ressources scientifiques, pédagogiques et financières de six acteurs majeurs (1) de la recherche en économie et sciences sociales. Des années 1980 au milieu des années 2000, les fusions d’équipes de recherche se sont succédé (Ceras, Delta, CES, PjSE…). La naissance de PSE en décembre 2006, à l’initiative des chercheurs eux-mêmes et à la faveur de la loi de programme pour la recherche, a finalisé ce regroupement. Dotée d’une personnalité morale indépendante, la fondation - accompagnée par un Conseil Scientifique engagé et exigeant - a pu sceller cette unité nouvelle, renforcer sa communauté et intensifier sa production et sa visibilité scientifiques.

Unification et définition d’une éthique commune

Courant 2009, les six fondateurs ont adhéré au principe d’une signature académique commune « Paris School of Economics » suivie du nom de l’institution de rattachement du chercheur. Cette signature partagée a permis à PSE d’émerger dans les classements internationaux ce qui concourt à sa visibilité comme à son attractivité : elle figure désormais parmi les meilleurs centres au monde en économie selon RePec la plateforme internationale de référence pour les publications et classements en économie (2).

PNG - 37 ko


La fondation s’attache également à garantir l’intégrité de la recherche menée par ses membres. Une charte, mise en place courant 2012, fixe les principes éthiques et règles de transparence auxquels s’engagent tous les chercheurs, notamment sur l’affichage de leurs rémunérations annexes et de leurs fonctions et responsabilités non académiques. Par ailleurs, tous les contrats de recherche menés à PSE rendent explicite la liberté de publication des résultats dont jouissent les économistes.

Renforcement de la communauté

En ligne avec l’une de ses missions initiales, PSE œuvre à la fidélisation de ses membres qui pourraient être tentés par des départs à l’étranger, comme au retour dans l’hexagone de chercheurs français ; elle œuvre également au recrutement de jeunes chercheurs prometteurs et d’économistes confirmés. Par la mise en place d’une politique salariale incitative et d’un environnement de qualité, PSE a ainsi intégré hors de ses unités constitutives 37 enseignants-chercheurs depuis 2006, dont 10 économistes de retour en France et 18 économistes étrangers. Ces recrutements ont permis de renforcer certains axes disciplinaires, notamment la macroéconomie, l’économie politique, la théorie et l’économie du développement. Fin 2016, PSE rassemble 145 enseignants-chercheurs & post-doc de 18 nationalités différentes. 31% d’entre eux ont moins de 40 ans, 36% ont entre 40 et 50 ans, 17% entre 50 et 60 ans et enfin, 16% ont plus de 60 ans.

« L’école d’économie de Paris offre une combinaison véritablement unique : elle abrite une masse critique d’excellents chercheurs dans tous les domaines, et la recherche qui y est produite se fait dans une atmosphère de grande liberté intellectuelle. Le résultat : des travaux qui sortent des sentiers battus et font avancer la science » - Gabriel Zucman (APE 2008, PhD 2013)

Intensification de la production et de la visibilité scientifiques

Rédigés, présentés, discutés puis soumis aux revues scientifiques, les articles académiques abondent une base bibliographique mondiale exceptionnelle, vecteur du partage des connaissances. En créant un environnement propice à la recherche, en offrant des allègements de charges de cours, PSE a favorisé la production scientifique de ses économistes. Plus de 950 articles ont ainsi été publiés depuis 2011 dont près de la moitié dans des revues de premier rang et 5% dans les cinq meilleures revues internationales.

« PSE est pour moi synonyme de recherche engagée, diversifiée et de pointe, menée par des économistes de très haut niveau dans un environnement accueillant [...] qui rend le fait de mener des recherches extrêmement plaisant ! Joyeux anniversaire PSE ! » - Olivia Bertelli (PPD 2012, PhD 2016)

Plusieurs chercheurs, particulièrement actifs et reconnus, incarnent cette visibilité au plus haut niveau : on compte ainsi 23 membres de la fondation dans le « top 5% (h-index) » de Repec (2), dont 9 ont pu être recrutés grâce aux facilités et aux ressources apportées par la fondation.

PNG - 22.7 ko


Les distinctions nationales et internationales qui récompensent régulièrement les économistes de PSE témoignent également de cette visibilité. En voici une sélection :

  • FRANCE : prix de la revue économique 2016 pour David Martimort ; médaille d’argent 2015 du CNRS pour Gabrielle Demange ; médailles de bronze 2010 et 2013 pour Frédéric Koessler et Olivier Tercieux ; Laurier jeune chercheur INRA 2011 pour Anne-Celia Disdier.
  • INTERNATIONAL : prix Yrjö Jahnsson Award 2013 pour Thomas Piketty ; prix Juan Luis Londoño 2013 pour François Bourguignon ; prix Geoffrey J.D. Hewings 2013 pour Laurent Gobillon ; National Award in Applied Economics 2016 pour Ekaterina Zhuravskaya ; Young Economist Award 2009 pour Bénédicte Apouey.

(1) CNRS, Ecole des Ponts Paris Tech, EHESS, ENS, INRA, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
(2) RePec est une base mondiale d’articles académiques faisant référence. Elle propose un recensement et un classement des économistes et de leurs publications, par affiliation et pondération institutionnelle ; « l’impact » des articles est également pris en compte avec par exemple le « h-index » (i.e le nombre de citations d’une publication). Par agrégation, des classements institutionnels dont « Economics Departments » et « Economic Institutions » sont proposés.