Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Une vie scientifique foisonnante et innovante

JPEG - 24.9 ko

La création d’une large communauté de chercheurs couvrant un éventail thématique et méthodologique étendu, a induit une émulation féconde entre ses membres et, à la faveur des nouvelles ressources apportées par PSE, permis l’intensification des échanges et des projets. Au fil des années, la fondation a favorisé de multiples synergies scientifiques, a structuré des approches plus collectives et accompagné les initiatives des chercheurs.

Multiplication des échanges

La taille critique atteinte par la communauté permet de nombreuses synergies :
- une carte de séminaires et d’événements scientifiques exceptionnelle. Depuis 2009, près de 2500 sessions de séminaires se sont tenues avec environ 3000 intervenants dont 80% d’externes. Plus de 150 workshops et conférences se sont déroulés à PSE, de 15 par an en début de période à plus de 55 actuellement ;
- une politique d’invitation étoffée : en 10 ans, près de 250 chercheurs du monde entier ont séjourné 15 jours ou plus à PSE ;
- le développement de projets collaboratifs français et internationaux ;
- la construction et la mise à disposition d’une quantité croissante de données en accès ouvert ;
- l’exploration d’un très grand nombre de sujets, via un large spectre méthodologique : agriculture, contrats et incitations, commerce, comportements humains, développement, éducation, enchères, environnement, économie géographique, histoire économique, inégalités, macroéconomie, marchés, migrations, mondialisation, politique monétaire, santé, travail…

« L’environnement de recherche est particulièrement formateur et stimulant. [...] il est possible de profiter de l’expertise de chercheurs de qualité et d’assister régulièrement à des séminaires de recherche intéressants dans n’importe quel domaine de l’économie » - Léa Bousquet (ETE 2011, PhD 2016)

PNG - 33.2 ko

Ouverture de la science économique

Bien avant la naissance de PSE, de nombreux chercheurs et laboratoires cultivaient une approche exigeante, critique et plurielle de l’économie. PSE, principalement à travers la création du Laboratoire d’excellence OSE-Ouvrir la Science Economique, a fédéré une démarche collective dotée de nouveaux moyens pour interroger le paradigme central de la discipline, celui de la rationalité individuelle, et pour approfondir l’exploration des frontières de l’économie et des autres sciences sociales.

Quelques exemples de thèmes de recherche : ONG, développement et mondialisation ; productivité agricole en Afrique ; inégalités géographiques et urbaines ; économie démographique ; algorithmes d’appariements (éducation, médecine) ; fiscalité du numérique ; innovations, brevets et subventions ; rationalité limitée ; réseaux et interactions stratégiques ; évaluations des politiques publiques ; délégation de services publics…

« La réputation de PSE ne se fonde pas seulement sur l’adoption des meilleurs standards internationaux mais sur le développement d’un modèle particulier, profitant des singularités de la recherche française, notamment l’ouverture des sciences économiques aux autres disciplines » - Eric Monnet (APE 2007, PhD 2012)

Accompagnement d’initiatives structurantes

JPEG - 12.8 ko

PSE joue un rôle original d’incubateur à partir de groupes de chercheurs, rassemblés autour des mêmes outils, intentions ou thématiques. Ainsi, au fil des années, la fondation a accompagné plusieurs initiatives individuelles ou collectives, a accueilli et soutenu des projets structurants. Elle apporte son appui pour la recherche de financements, offre un environnement scientifique propice, met à disposition des moyens, des locaux ou un support logistique au service de plusieurs projets :

  • Le Centre d’histoire économique et sociale François Simiand vient tout juste d’être créé par un groupe de chercheurs, historiens et économistes.
  • Données Financières Historiques, initiative de Pierre-Cyrille Hautcoeur, a été lauréat « Equipement d’excellence » en 2011. Porté par la fondation, le projet vise la création d’une base de données financières sur longue période, initialement sur un périmètre national et désormais, avec le support de PSE, à l’échelle européenne.
  • L’Institut des politiques publiques, également au nombre de ces projets, vise à promouvoir l’analyse et l’évaluation des politiques publiques (cf. « Une inclusion active dans la société »).
  • J-PAL Europe est la branche européenne de J-PAL, un réseau fondé par Esther Duflo, ancienne étudiante d’APE, et spécialisé dans l’évaluation d’impact des politiques de lutte contre la pauvreté par des évaluations aléatoires. Accueilli à PSE depuis ses débuts en 2007, il structure des collaborations fructueuses pour les chercheurs en économie publique.
  • Le Laboratoire d’Économie Expérimentale de Paris, initié en 2007 à Paris 1 et soutenu depuis par PSE mène entre 15 et 20 expériences réunissant plus de 2500 volontaires par an. Il est un outil précieux pour tous ceux qui s’intéressent à l’économie comportementale.
  • World Inequality Lab rassemble des chercheurs qui étudient l’évolution des inégalités dans le monde, en s’appuyant sur la plateforme World Wealth and Income Database. Cette base, en accès ouvert, constituée sous la direction de Facundo Alvaredo, Tony Atkinson, Thomas Piketty et Emmanuel Saez, est hébergée par PSE et a considérablement modifié les connaissances sur les dynamiques « longues » des inégalités.