Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Les clusters de recherche : conditions d’émergence et impact de la subvention publique

Marie-Laure Cabon-Dhersin et Emmanuelle Taugourdeau

Les autorités publiques européennes encouragent les structures de regroupement géographique des organismes publics et privés. Le but est de les amener à partager leurs recherches, d’assurer un meilleur usage des fonds publics et une meilleure diffusion des résultats de la recherche. En France, le lancement en 2005 des « pôles d’excellence scientifique et technologique » marque la volonté de stimuler et soutenir l’activité de Recherche & Développement (R&D) par une politique d’aménagement du territoire.
Dans cet article, Marie-Laure Cabon-Dhersin et Emmanuelle Taugourdeau analysent d’un point de vue théorique la question de l’émergence d’un partenariat de recherche entre un secteur public et un secteur privé via le financement public de la recherche. Ce partenariat, communément appelé « cluster de recherche » est ici défini comme une coopération entre les deux secteurs en termes d’efforts de recherche, associée à un rapprochement géographique permettant d’accroître la transmission du savoir de la sphère publique vers la sphère privée. Le principal résultat est le suivant : l’émergence d’un cluster de recherche pérenne dépend à la fois du niveau de la subvention publique versée au laboratoire public et de la valorisation de la recherche via des brevets, des publications d’articles scientifiques etc. Un niveau trop faible de la subvention est néfaste à la coexistence d’un secteur public et d’un secteur privé : le secteur public n’est plus viable (les gains de l’équipe sont trop faibles) et tous les chercheurs se retrouvent dans le secteur privé. Inversement, un niveau de subvention trop élevé décourage le rapprochement géographique car le secteur privé choisit alors de s’éloigner du secteur public, et ce, afin d’éviter les effets de concurrence en termes de recherche. Pour un niveau de subvention intermédiaire, un cluster de recherche permet d’augmenter sensiblement les efforts de recherche dans le secteur public, mais n’incite pas le secteur privé à accroitre les siens. L’ensemble des « bénéfices » résultant des efforts de recherche, du rapprochement géographique et de la subvention publique retiré par les deux secteurs est toujours plus élevé dans ce cas dit intermédiaire.
......................
Titre original de l’article académique : “Research clusters : How public subsidies matter ?”
Publié dans : CES Working Paper, 2015.14
Téléchargement : http://ces.univ-paris1.fr/cesdp/2015/15013.html
......................
© adimas - Fotolia.com