Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Survenue d’un problème de santé : quel impact sur la consommation de tabac ?

Lien court vers ce résumé : http://bit.ly/2Bxbz9J

Antoine Marsaudon et Lise Rochaix

JPEG - 17.8 ko

En 2014, le tabagisme était en France la première cause de mortalité dite « évitable », responsable de 90% des cancers du poumon et de 73 000 décès prématurés par an (1). Les campagnes de lutte anti-tabac, de même que les augmentations successives du prix du paquet de cigarettes, ont permis de réduire la consommation globale, mais certaines catégories de la population peinent à réduire significativement leur consommation (2). En d’autres termes, l’information sur les risques, la taxation ou le suivi médical des fumeurs ne suffisent pas toujours à provoquer une réduction, voire un sevrage du tabac. Dans ce contexte, il importe de mieux comprendre comment les individus réagissent et interprètent l’information qui leur est procurée.

Dans cet article, Antoine Marsaudon et Lise Rochaix étudient l’impact d’un « choc de santé », c’est-à-dire la survenue brutale d’un accident ayant entrainé un recours aux soins, sur la consommation hebdomadaire de tabac, à partir de la cohorte Gazel qui permet de suivre l’évolution de la santé de près de 20 000 volontaires d’EDF-GDF sur longue période (3). L’hypothèse est que ce choc de santé agit comme une nouvelle source d’information conduisant l’individu à modifier la perception de ses propres risques de santé. Pour mener cette analyse, les auteurs comparent les individus ayant subi un choc de santé à ceux d’un groupe dit « de contrôle » n’ayant pas subi de choc mais présentant - un an avant le choc - les mêmes caractéristiques observables. Ainsi, la mise en évidence d’une éventuelle différence entre ces deux groupes du nombre moyen de cigarettes consommées pourra raisonnablement être attribuée au choc de santé. Les individus ayant subi un choc et le groupe « de contrôle » sont exposés de la même manière aux campagnes de prévention anti-tabac et au prix relatif des cigarettes. Ces deux facteurs influençant la demande de tabac, il est important de les prendre en compte. Les résultats montrent une baisse significative et durable de la consommation de cigarettes. Une année après le choc de santé, les fumeurs réduisent leur consommation hebdomadaire d’une cigarette et cette réduction s’amplifie au fil du temps. Sur toute la période, soit huit ans après le choc, les individus ayant subi un choc de santé ont fumé en moyenne deux cigarettes de moins par semaine que le groupe de contrôle et ce chaque année. Ainsi, sur toute la période d’étude, les individus du groupe de traitement ont, en moyenne, réduit leur consommation de 16 cigarettes. Par ailleurs, cette baisse est différenciée selon le niveau de tabagisme, les gros fumeurs (au moins 20 cigarettes par jour) réduisant davantage leur consommation. Ces derniers réduisent ainsi de plus de trois cigarettes par semaine en moyenne chaque année sur toute la période.

Cette étude permet de documenter l’instabilité temporelle des préférences des individus, le choc de santé les conduisant à adopter durablement des comportements moins risqués. Une information de prévention personnalisée semble avoir davantage d’impact sur le comportement de l’individu, dans la mesure où elle le touche plus directement. De futures expériences en laboratoire de sciences sociales pourraient être menées, mimant un choc de santé, via des techniques de réalité augmentée ou de réalité virtuelle (5). Ceci permettrait d’observer de manière plus fine d’éventuels changements de comportement en matière de consommation de tabac et de documenter l’intérêt de nouvelles campagnes de prévention basées sur une sensibilisation active et personnalisée des individus.

(1) Site INPES, thématique “Tabac” : http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/tabac/index.asp
(2) OFDT, INPES - Les niveaux d’usage des drogues en France en 2014 (mars 2015) : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxfbv3.pdf
(3) Voir site GAZEL - Inserm : http://www.gazel.inserm.fr/fr/
(4) Déjà utilisées pour simuler les phénomènes de vieillissement

......................
Titre original de l’article académique : Impact of acute health shocks on cigarette consumption
Téléchargement : https://hal-pse.archives-ouvertes.fr/halshs-01626024/document
© sakura - Fotolia.com