La science économique au service de la société

Chaire Travail : Post-doctorat (2 ans) dans le cadre de l’évaluation du PIC

La Chaire Travail est une chaire de recherche hébergée à PSE‐ Ecole d’économie de Paris et créée en partenariat avec le Ministère du travail à travers deux directions, la Dares et la DGEFP, Pôle Emploi, l’Unédic et la Ville de Paris. Celle‐ci a pour vocation d’attirer les meilleurs étudiants et de stimuler la recherche, afin de parvenir à une meilleure compréhension de l’évolution du travail ainsi que des dynamiques de l’emploi, des salaires et du chômage.

Financement proposé

La Chaire Travail propose une bourse de post‐doc de deux ans fléchée sur des travaux menés dans le cadre de l’évaluation du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC). Le salaire brut mensuel est de 3000 euros.
Le Plan d’Investissement dans les Compétences a comme objectif de stimuler la création d’emploi dans les secteurs les plus en manque de compétences adaptées, notamment en accroissant les moyens financiers destinées pour la formation des chômeurs les moins qualifiés et des jeunes non diplômés. Le pôle suscite des évaluations scientifiques d’expérimentations menées dans le cadre du PIC (au niveau national et régional) et assure la mise en place d’un dispositif statistique original sur la formation.

Le(la) docteur(e) réalisera son post‐doctorat à la Dares, direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, au sein du pôle « évaluation du PIC ». Ce contrat permettra la réalisation de travaux de recherche s’intéressant spécifiquement aux inégalités d’accès à la formation professionnelle des différents publics et au retour à l’emploi des publics bénéficiaires, notamment à partir de la base Force, base originale croisant plusieurs bases administratives et permettant de suivre les trajectoires individuelles chômage/formation/emploi.

Profil recherché

Titulaire d’un Doctorat en économie appliquée, ou à défaut en quatrième année de thèse avec une date de soutenance prévue avant la fin de l’année 2021, le (la) candidat(e) a une excellente maîtrise des méthodes quantitatives, un intérêt démontré et des connaissances sur les thèmes du projet, une autonomie dans le travail et une bonne organisation.

Processus de candidature

Le dossier de candidature est composé d’un CV détaillé, d’une lettre de motivation, d’un exemple de texte scientifique du (de la) candidat(e) (en indiquant leur statut de publication) et des coordonnées d’une personne de références susceptible d’être contactée après la présélection. Les documents peuvent être écrits en anglais ou français. Une grande attention sera accordée à la manière dont les candidats comptent mobiliser les données empiriques, et notamment de la base FORCE dans leurs travaux (cf. Annexe).

Les candidats peuvent s’informer sur les projets attendus ainsi que sur la base de données FORCE auprès des membres du conseil scientifique (présidé par Marc Gurgand, marc.gurgand psemail.eu) ou des responsables du pôle Evaluation du PIC à la Dares, Pauline Givord (pauline.givord travail.gouv.fr) et Anne Fretel (anne.fretel travail.gouv.fr).

Sélection des candidats

Le dossier de candidature doit être envoyé avant le 9 juillet 2021 sous format électronique à eric.maurin ens.fr et à dominique.meurs psemail.eu sous la référence « Candidature Post‐ doctorat, Projet PIC ». Les candidats présélectionnés seront invités à présenter leur projet de recherche dans le cadre d’une audition mi-juillet à PSE‐Ecole d’économie de Paris. La sélection des candidats se fera ensuite par le comité scientifique de la Chaire Travail et des représentants du PIC.


Annexe : Documentation sur le dispositif FORCE

Le dispositif FORCE a été mis en place par la Dares et Pôle emploi dans le cadre de l’évaluation du PIC. Il s’agit d’un dispositif permanent de croisement des données administratives (individuelles) sur la Formation, le Chômage et l’Emploi. Ce dispositif permet de reconstruire les trajectoires professionnelles de tous les individus ayant eu contact avec le Service Public de l’Emploi (Pôle Emploi ou Missions Locales) ou ayant suivi une formation professionnelle prise en charge totalement ou partiellement par les pouvoirs publics.
Ces données sont constituées par appariement de quatre fichiers statistiques :

  • Base des Mouvements de Main d’Œuvre (MMO) : information sur les contrats de travail de chaque salarié, issu du retraitement par la DARES des Déclarations Sociales Nominatives ;
  • Base I‐MILO : information sur les jeunes (18 à 25 ans) au contact d’une Mission Locale ;
  • Base Régionalisée des Stagiaires de la formation professionnelle (BREST) : information sur les entrées en formation des personnes en recherche d’emploi ;
  • Fichier Historique des Demandeurs d’emploi (FH) : informations sur les demandeurs d’emplois et caractéristiques de ces demandes.

Formellement, le champ de ce dispositif statistique correspond à :

  • L’ensemble des demandeurs d’emploi, stagiaires de la formation professionnelle et jeunes inscrits auprès d’une Mission Locale1.
  • A l’ensemble des salariés (français ou étrangers résidant en France) identifiés dans la base MMO qui apparaissent également soit dans FH, soit dans Brest, soit dans I‐MILO2.

La profondeur historique de ce suivi dépend de la base concernée : le Fichier Historique (FH) couvre les 10 dernières années, les données de Mouvements de Main d’Œuvre (MMO) et de formation (BREST) sont disponibles à partir de 2017 (date de constitution des fichiers statistiques sous leur forme actuelle), celles de I‐MILO à partir de 2016. Les données de FORCE sont appariées trimestriellement. A un trimestre T donné, les données de FORCE couvrent jusque T‐2, inclus. Le premier appariement de ces bases a été mis à disposition en janvier 2021, à partir des données du FH allant jusqu’au T2 2020 (début 2010), T4 2019 pour BREST et T3 2019 pour I‐Milo et MMO (début 2016 ou 2017). Pour la suite, les appariements devraient se faire sur un rythme trimestriel, avec à chaque trimestre T les données allant jusqu’à T‐1 pour le FH et T‐2 pour les autres bases.

Une documentation plus complète peut être obtenue en contactant la Dares à l’adresse : dares.force travail.gouv.fr