La science économique au service de la société

PSE recrute un-e chargé-e de mission (projet HBDEX)

Paris School of Economics

PSE - Ecole d’économie de Paris développe au plus haut niveau international, la recherche en économie et la diffusion de ses résultats. Elle rassemble une communauté de près de 140 chercheurs et 200 doctorants, et offre des enseignements en Master, École d’été et Executive education à la pointe de la discipline économique. Fondée par le CNRS, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, l’École Normale Supérieure, l’École des Ponts-ParisTech, l’INRA, et l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, PSE associe à son projet des partenaires privés et institutionnels. Désormais solidement installée dans le paysage académique mondial, PSE-Ecole d’économie de Paris décloisonne ce qui doit l’être pour accomplir son ambition d’excellence : elle associe l’université et les grandes écoles, nourrit les échanges entre l’analyse économique et les autres sciences sociales, inscrit la recherche académique dans la société, et appuie les travaux de ses équipes sur de multiples partenariats conclus avec des institutions publiques ou des organismes privés.

Le projet ANR HBDEX (Exploration of Historical Big Data)

Le projet HBDEX a obtenu un financement de l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de l’axe « Révolution Numérique : rapports aux savoirs et à la culture ».

Démarré en janvier 2018, ce projet, d’une durée de quatre ans, réunit l’Ecole d’Economie de Paris, le Centre d’analyse et de mathématiques sociales de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (CAMS-EHESS), le Laboratoire d’Informatique, du Traitement de l’Information et des Systèmes (LITIS) de l’Université de Rouen et l’Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires (IRISA) de Rennes. Les défis de la recherche actuelle concernent les méthodes innovantes de production, de traitement et d’analyse sur toute la chaîne de la valeur de la donnée et sur le développement de solutions originales de stockage et d’extraction de connaissances nouvelles. Les masses de données “born digital” manquent de la profondeur historique nécessaire pour comprendre les dynamiques qui traversent notre société. En s’appuyant sur une innovation technologique en STIC, HBDEX contribue à la compréhension du fonctionnement des marchés financiers en longue durée. La crise financière de 2008 a encore souligné la faiblesse des fondements empiriques des modèles explicatifs. Une barrière à la compréhension de ces phénomènes vient de la rareté des données de long terme, nécessaires pour observer des faits stylisés modélisables et tester des modèles dans différents contextes historiques. Les STIC sont au cœur d’enjeux scientifiques et socioéconomiques majeurs, exigeant des collaborations étroites avec d’autres disciplines pour concevoir des solutions adaptées à leurs besoins spécifiques.

Par une avancée majeure en informatique, ce projet interdisciplinaire cherche à répondre à une question économique fondamentale, celle du fonctionnement des marchés financiers. Son objectif est triple :
(1) concevoir une technologie innovante et généralisable qui assure la chaîne de production de données massives à partir de sources historiques tabulaires et lève le verrou technologique qui freine la réalisation de la « Big Data Revolution » dans les sciences du passé ;
(2) intégrer des données produites par HBDEX dans l’Equipement d’Excellence « Data for financial History », produisant un outil efficace d’analyse du fonctionnement des marchés financiers ;
(3) l’exploitation de données couvrant environ deux siècle d’histoire boursière. La technologie logicielle réalisée se veut le premier jalon d’une plateforme universitaire nationale capable d’assurer le passage à l’échelle dans la production de données à partir de sources tabulaires chronologiques.

Ce projet ANR coopère avec les TGIR Progedo et Huma-Num pour la dissémination des données et la valorisation des images numérisées. Il participe de la dynamique poussant à l’émergence d’un leader européen sur les données financières, le projet H2020 Infrastructure Development EURHISFIRM.

Poste à pourvoir

Poste : Chargé de mission Temps plein
Durée du contrat : 24 mois
Responsable : Pierre-Cyrille Hautcoeur, directeur d’études à l’EHESS et professeur à l’Ecole d’Economie de
Paris, coordinateur scientifique du projet.
Lieu : Ecole d’Economie de Paris, 48 bd Jourdan 75014 PARIS

Missions

La personne recrutée doc sera intégrée à l’équipe scientifique du projet, constituée d’économistes,
gestionnaires, mathématiciens et experts en sciences informatiques. Il/Elle sera chargé.e de :
- la construction et la mise en œuvre des bases de données, en étroite collaboration avec l’administrateur de la base de données et avec le coordinateur du projet.
- l’exploitation des bases de données, avec l’équipe scientifique du projet

La personne recrutée contribuera à l’enrichissement de l’expertise collective et des outils portant sur la recherche historique pilotée par des données, sur l’histoire digitale. Elle bénéficiera des interactions avec les membres du consortium, spécialisés dans l’extraction, enrichissement et exploitation des données, et avec le groupe d’histoire économique de PSE.

Tâches

  • Participation à la conception des bases de données et de l’entrepôt de données Data for Financial History
  • Analyse de sources historiques
  • Recherche sur la sémantique des données et documentation des données
  • Collaboration avec l’équipe du projet responsable du développement d’outils IT de collecte et enrichissement des données, et avec le manager du projet
  • Contribution à l’élaboration du plan de gestion de données
  • Contribution aux résultats du projet, via la publication d’articles de recherche
  • Participation aux événements du projet (réunion du consortium, ateliers, etc…)
  • Diffusion des résultats du projet via des conférences, des séminaires et d’autres événements scientifiques

Profil

  • Doctorat en histoire, économies, gestion, sciences sociales, STIC
  • Master dans les mêmes disciplines avec expérience
  • Connaissances en données historiques
  • Expérience professionnelle dans des environnements collaboratifs serait un atout
  • Expérience en analyse d’archives
  • Expérience professionnelle sur des projets de recherche serait un atout
  • Capacités d’organisation et de gestion de tâches simultanées, solide attention aux détails
  • Anglais parlé et écrit.

Poste à pourvoir début janvier 2019. Nous invitons les candidats à envoyer un CV et une lettre de motivation à Lana Yoo, par mail uniquement, à lana.yoo psemail.eu