La science économique au service de la société

Cursus

L’ambition et l’innovation du Master PPD

JPEG - 80.9 ko

Le master PPD prépare les étudiants à devenir des experts en matière de conception, d’analyse et d’évaluation des politiques publiques dans les pays développés et en développement. Il s’appuie sur une formation rigoureuse aux méthodes analytiques et économiques quantitatives.

Le cursus combine des cours magistraux traditionnels qui initient les étudiants aux cadres méthodologiques et conceptuels de l’évaluation des politiques ; des projets individuels et collectifs (surtout en première année) ; un stage en fin de M1 dans un établissement chargé de l’évaluation des politiques publiques ; et un mémoire de recherche en M2.

PNG - 84.9 ko

First Year - M1 :

JPEG - 91.3 ko

La première année de M1 est largement consacrée à la microéconomie générale, la macroéconomie et les méthodes quantitatives : tous les cours sont obligatoires et spécifiquement conçus pour préparer les étudiants à l’analyse des questions politiques.
Le M1 met fortement l’accent sur les méthodes quantitatives, qui comprennent plus de 120 heures de cours et de travaux dirigés, plus 36 heures consacrées à des projets d’une année. Les étudiants apprennent à travers des projets et un travail d’équipe sous la direction de professeurs et d’assistants d’enseignement du PSE. Chaque tutorat et projet nécessite de nombreuses heures d’études à domicile. Attendez-vous à travailler chaque jour, y compris pendant le week-end et les vacances. Le M1 propose également des cours d’introduction à la conception et à l’évaluation des politiques dans les principaux domaines, complétés par des conférences sur diverses questions politiques données par des universitaires de renom, des experts reconnus et des décideurs politiques influents.

Avant la rentrée scolaire, il vous sera demandé de valider des exercices de statistiques et de microéconomie sur une plateforme en ligne dédiée en utilisant votre manuel préféré. Il vous est également conseillé de consulter des manuels de micro, d’économétrie et de macroéconomie tels que :

  • Intermediate Microeconomics, H.Varian, Norton, 8th Edition (2010)
  • Macroeconomics, O.J.Blanchard, Pearson, 7th Edition (2017)
  • Introductory Econometrics - A modern approach, J. Wooldridge, South-Western - Cengage Learning, 5th Edition (2012)

Veillez à organiser votre agenda d’été en fonction de cela.

L’école commence la première semaine de Septembre. Il est conseillé aux étrangers d’arriver plus tôt à Paris, afin de s’installer. Pendant la première semaine, vous aurez une séance d’accueil, un cours de pratique R et d’histoire économique. Des pauses sont prévues début Novembre, fin de l’année et début Mars. Les examens ont lieu avant et après la pause de fin d’année et début avril.

Les cours se terminent en Avril. Les étudiants se dirigent vers un stage de deux mois qui se déroule dans une institution chargée de la conception et/ou de l’évaluation des politiques publiques.
Les institutions d’accueil sont par exemple l’OCDE, les Nations unies, J-PAL, la Banque Mondiale, l’INSEE, la DGTPE...
Chaque année, quelques étudiants prennent une année sabbatique entre M1 et M2 s’ils sont autorisés par le comité pédagogique, en fonction de la pertinence de leur projet.

L’année de M2 :

La deuxième année M2 offre des cours d’approfondissement et d’application couvrant les questions politiques les plus importantes aux niveaux national et mondial, ainsi que les meilleures pratiques de pointe en matière d’évaluation politique et d’économétrie.

Mis à part deux cours obligatoires sur les méthodes empiriques et l’économie publique et un séminaire de recherche, le parcours au sein du M2 est individualisé. Chaque étudiant sélectionne des cours spécialisés dans le domaine des méthodes quantitatives, des politiques globales, des politiques sociales ou de l’histoire économique, ainsi que des cours suivis à l’ENS (sciences cognitives, droit, sciences sociales, python) ou à l’EHESS. Le M2 met fortement l’accent sur la recherche : 40% de la note est attribuée au mémoire de master, que l’étudiant rédige sous la direction d’un enseignant et présente dans le cadre du séminaire hebdomadaire de recherche.

Parmi les enseignants, certains ont une grande proximité avec des administrations Européennes et Françaises comme la BCE, la Banque de France, le Trésor, Economic Policy General Directorate (DGTPE), l’INSEE. mais aussi l’IRD et l’AFD dans le champ plus spécifique du développement.