La science économique au service de la société

Activités

Ce projet collaboratif est pensé avant tout comme un lieu de réflexion et d’échanges permettant de faire progresser les travaux de recherche de ses participants et de faire émerger de nouvelles idées.

Ateliers

Depuis septembre 2020, l’équipe se réunit de manière régulière à l’occasion d’ateliers organisés toutes les quatre à six semaines. Chaque réunion est consacrée à une thématique définie à l’avance, et préparée par un ou plusieurs membres de l’équipe, ou parfois par un intervenant extérieur dont les apports méthodologiques sont pertinents pour faire avancer la réflexion. Si chaque rencontre permet au chercheur intervenant de présenter son travail, il ne s’agit pas pour autant d’un séminaire classique. Cette présentation a tantôt vocation à développer un point méthodologique précis (présentation d’une nouvelle base de données ou d’une méthode innovante par exemple), tantôt à mettre en évidence les différentes approches utilisées pour aborder une même question dans diverses disciplines. In fine, il s’agit surtout d’initier une discussion entre les participants sur les recherches en cours et d’envisager de nouvelles questions de recherche.

Workshop pluridisciplinaire

En parallèle, nous organiserons un workshop pluridisciplinaire annuel à l’occasion duquel des chercheurs français ou étrangers seront invités à présenter des travaux à la frontière des questions identifiées lors de nos rencontres.

Interactions avec les projets PSE existants

Il est important de souligner que ce projet s’inscrit de diverses façons dans l’environnement de PSE. Les interactions entre les membres du groupe peuvent d’abord être ponctuellement élargies, en s’appuyant sur le Regional Science and Urban Economics Seminar co-organisé par Laurent Gobillon et Miren Lafourcade. Ce workshop d’une demi-journée rassemble régulièrement à PSE une trentaine de chercheurs en économie régionale et urbaine, qui peuvent ainsi interagir avec les membres du projet collaboratif.

Par ailleurs, le projet permet d’ores et déjà de renforcer les interactions entre le groupe thématique Travail et économie publique (au sein duquel l’économie urbaine est représentée à PSE) et les groupes Histoire économique et sociale et Régulation et environnement notamment.

Enfin, la dimension sociétale de ce projet le fait entrer dans le programme de recherche « Villes et cohésion sociale » porté par Camille Hémet et financé par l’ANR (ANR-18-CE22-0013-01).

Retombées attendues

L’activité du groupe formé pour ce projet est mise en valeur sur le site de l’axe Travail et Économie Publique : les supports de présentation utilisés lors de chaque rencontre sont régulièrement mis en ligne, ainsi que les références bibliographiques pluridisciplinaires associées, ou encore des notes d’information sur les bases de données utilisées dans les travaux publiés.

En termes de production scientifique, les échanges avec des chercheurs d’autres disciplines ont vocation à déboucher sur des travaux de recherche commun, à la croisée des diverses disciplines représentées.

Enfin, et pour répondre à l’objectif de renforcer l’étude des questions urbaines à PSE, une ambition de plus long terme est la formalisation d’un centre de recherche autour de ces questions, sur le modèle du centre François Simiand (lui-même né d’un projet collaboratif PSE).