La science économique au service de la société

L’Initiative PSE - Environnement

JPEG - 390.8 ko

PSE souhaite s’engager dans une approche économique multi-dimensionnelle des enjeux environnementaux, qui intègrent plus fortement les comportements des ménages et des entreprises, en privilégiant un contexte international, et qui prenne en compte les contraintes politiques et les principes d’équité qui conditionnent l’éventail des choix possibles.

  • Engager tous les champs de l’analyse économique, et au-delà en dialogue avec d’autres disciplines (OSE), pour couvrir les multiples dimensions de la transition, tout spécialement dans les aspects sociétaux relevant des SHS, qui sont essentiels pour réussir la transition. En effet, les défis de cette transition doivent nous amener à innover sur les mécanismes de financement, le commerce international, l’urbanisme et la gestion des sols, l’économie agro-alimentaire, la comptabilité nationale (environnementale), la responsabilité sociale des entreprises, les processus d’innovation, et à approfondir les recherches sur la gouvernance démocratique, les transformations culturelles et comportementales, les migrations, le vieillissement démographique, la gestion des risques, l’éthique environnementale et intergénérationnelle, les principes d’évaluation des politiques publiques.
  • S’engager à couvrir les aspects “efficacité” et les aspects “équité” de la transition environnementale. Ces aspects ne peuvent pas être séparés en présence d’externalités et de contraintes sur les politiques liées aux comportements et aux motivations des individus et des acteurs économiques. Mais dans de nombreux travaux classiques d’économie de l’environnement, l’aspect “équité” a été relégué au second plan. PSE, avec sa capacité d’analyse à 360° des politiques publiques, et ses compétences sur les questions d’inégalités, est spécialement équipée pour faire marcher l’économie sur ses deux jambes.

L’Initiative PSE-Environnement s’inscrit au cœur des programmes de recherche et d’enseignement de PSE. Elle permettra de développer des conférences, des formations, des actions vers la société et des partenariats originaux et portant une approche plurielle/multidimensionnelle de la transition environnementale.


Les dimensions de PSE-Environnement

Énergie, Climat
Approfondir les conditions d’une transition soutenable et équitable vers un monde à zéro émission nette de carbone, pour les entreprises et les ménages. Il s’agira de mieux comprendre l’ampleur des coûts de réallocation de cette transition, d’évaluer leurs impacts en terme d’actifs échoués et d’investissements verts et, enfin, de dresser les scénarios macroéconomiques de la transition et leurs conséquences. En savoir plus.

Villes Durables, Mobilité Durable
Parce qu’elles concentrent les trois quarts des émissions de gaz à effet de serre (GES) et consomment les deux tiers de l’énergie mondiale, les villes vont jouer un rôle décisif dans la décarbonation de la société. Elles se sont engagées, depuis plusieurs années, dans des actions tous azimuts pour se transformer en ville « zéro-carbone » d’ici à 2050. Le périmètre de la décarbonation englobe la transition des systèmes de transport, l’efficacité énergétique, la gestion intégrée des déchets et la promotion du recyclage, ainsi que l’investissement dans des infrastructures urbaines durables. Cette transition mobilise tous les acteurs de la ville, publics comme privés, opérateurs de services urbains, industriels, révélant une nouvelle chaîne de valeur aux contours encore imprécis. Les citoyens sont appelés à jouer un rôle majeur, plus actif que par le passé, qui passe par l’adoption de nouveaux comportements. En savoir plus.

Comportements des Acteurs et régulation publique
La transition environnementale implique de nombreux individus et organisations avec des traits de comportement complexes, des points de vue divers et des intérêts conflictuels, alimentant des processus politiques complexes. Trop souvent abordées par le prisme du modèle productif, ces transitions doivent être étudiées en remettant les acteurs au centre de l’analyse. En savoir plus.

Développement, Globalisation
Ce sont les modèles productifs qui doivent être modifiés en profondeur à l’échelle planétaire à travers la réorganisation des chaines de valeur internationales. Les traités internationaux en matière de commerce et de règles environnementales doivent permettre la coopération entre les pays, là où existent des tentations de compétition et de comportements opportunistes. L’ensemble de ces questions se posent pour tous les pays avec la même urgence mais selon des modalités certainement différentes pour les pays émergents, a fortiori les pays en développement, dont il s’agit de prendre en compte les spécificités pour ne pas doubler la crise environnementale d’une crise de développement. En savoir plus.

Éthique, Inégalités, Économie Politique
L’élargissement de la problématique doit certainement aller jusqu’à intégrer aussi bien les questions d’équité inter et intra- générationnelle que les modes de délibération et de décision collectives des citoyens pour mesurer et contribuer à l’acceptabilité sociale des transitions en jeu. La question des effets redistributifs et des inégalités engendrées par les politiques environnementales s’impose comme une dimension sociale essentielle qui ne peut plus être laissée de côté. En savoir plus.

Ouverture interdisciplinaire
L’Initiative d’ouverture de la science économique (OSE) concrétise l’objectif ambitieux porté par PSE depuis son origine d’ouvrir la science économique, de l’intérieur par l’approfondissement de son paradigme central, et de l’extérieur par l’exploration de ses frontières et de ses liens avec d’autres disciplines. Le pari de l’Initiative OSE est interdisciplinaire et porte différents projets dont la spécificité est de mettre en interaction des économistes de PSE et des chercheurs d’autres disciplines. Cette approche interdisciplinaire sera tout particulièrement mise au service de la transition environnementale. En savoir plus.