Paris School of Economics - École d'Économie de Paris

La science économique au service de la société

Bourses ERC

GRANT ERC - EUROPEAN RESEARCH COUNCIL

...................................

  • « Learning through categories in social and economic interactions » (LTCSEI), dates : from 2017 to 2021.

This project is conducted by Philippe Jehiel. There is growing evidence that economic agents are less sophisticated in forming their expectations than mainstream economic models assume. Allowing for richer models of expectation formation is of vital importance not only from a methodological viewpoint but also to improve our understanding of complex socio-economic phenomena such as bubbles, herd behaviour, social trust, deception or why citizens think their vote can make a difference in large elections.
>> Download the extended Synopsis of the scientific proposal

...................................

  • « Economics of ethnic prejudice » (Econ_Prejudice), dates : novembre 2015 à octobre 2020.

Ce projet, dirigé par Ekaterina Zhuravskaya et financé par le Conseil Européen de la Recherche, porte sur la manière dont le poids des différences ethniques dépend du contexte économique et social et des politiques de construction d’une nation. Le programme de recherche est organisé autour de trois axes, respectivement les facteurs sociaux, économiques et politiques des tensions ethniques.

...................................

  • « The Distribution and Redistribution of Income and Wealth : A Global and Historical Perspective » (DRIWGHP), dates : janvier 2014 à décembre 2018.

Ce projet ERC se situe dans le prolongement des travaux historiques et théoriques sur la dynamique longue de la répartition des revenus et des patrimoines menés par Thomas Piketty et ses collègues depuis une dizaine d’années. Grâce aux efforts combinés de plusieurs dizaines de chercheurs, ces travaux ont déjà permis la constitution de la « World Top Incomes Database » (WTID). La WTID, hébergée par PSE, constitue la plus vaste base de données disponible à ce jour sur l’évolution historique des inégalités de revenus. Ces données ont conduit à une remise en cause radicale des conclusions optimistes de Kuznets sur le lien entre développement et inégalités.
L’un des objectifs de ce nouveau projet sera la transformation de la WTID en une « World Wealth and Income Database » (WWID). La WWID, également hébergée par PSE, portera à la fois sur les patrimoines et les revenus. Elle vise à mettre à la disposition du public des estimations annuelles aussi détaillées que possible de la répartition mondiale des richesses et de son évolution. La WWID a vocation à devenir une base de référence dans le débat public global sur ces questions.

...................................

  • « The Economics of Cultural Transmission and Applications to Communities, Organizations and Markets » (TECTACOM), dates : mai 2013 à avril 2018.

Projet dirigé par Thierry Verdier sur l’approche économique de l’évolution des préférences et de la transmission culturelle, et sur ses applications aux fonctionnements des communautés, des organisations et des marchés.
Le cadre étudié est celui de modèles dynamiques de populations où la transmission des préférences est le résultat de processus de socialisation d’agents économiques et d’influences extérieures associées au contexte socio- économique. Dans un premier temps, le projet vise à étudier théoriquement la modélisation des motivations de la transmission culturelle, la transmission de croyances et le contexte de cette transmission (géographie, espace et réseaux sociaux). La deuxième partie du projet a pour objectif l’application de ces modélisations à la résilience des comportements asociaux dans les communautés locales, et à la conception et la diffusion de la culture d’entreprise dans les organisations

...................................

  • « Demographic Uncertainty » (DU), dates : mars 2012 à février 2017.

Projet dirigé par Hippolyte d’Albis sur l’intégration de variables démographiques dans les modèles macro-économiques. L’objectif est de construire des outils intégrant les dernières avancées théoriques en économie et en démographie pour quantifier les effets économiques des changements démographiques et en particulier du vieillissement de la population. Ce projet interdisciplinaire vise notamment à prendre en compte l’effet de l’incertitude démographique sur les comportements des agents et les décisions publiques.

...................................

  • « Game Theory and Applications in the Presence of Cognitive Limitations » (GTAPCL), dates : janvier 2009 à décembre 2013

Projet dirigé par Philippe Jehiel sur la Théorie des Jeux et ses applications dans le cadre d’hypothèses de raisonnements cognitifs limités. Le projet revisite un certain nombre de thèmes classiques de la théorie économique tels que la théorie des mécanismes et des enchères, ou encore la théorie de la réputation et la théorie de l’apprentissage social – en supposant que les acteurs ne disposent que d’une connaissance agrégée et donc grossière de la manière dont leur environnement agit. Des expériences en laboratoire viennent étayer les résultats théoriques.