La science économique au service de la société

Conseil d’administration

PSE est administrée par un Conseil d’administration (v. pdf) composé de représentants des fondateurs et partenaires publics et privés, de chercheurs ainsi que de personnalités qualifiées. Les membres du CA ne sont pas rémunérés. Présidé depuis 2016 par Jean-Pierre Danthine, le Conseil d’administration vote le budget et sélectionne les programmes scientifiques après avis du Conseil scientifique.


Collège des établissements et organismes fondateurs

Outre l’Etat, qui a apporté une dotation publique initiale au capital de la fondation, six établissements publics ont présidé à la création de PSE-Ecole d’économie de Paris. Ils mettent à sa disposition des moyens humains (enseignants, chercheurs, personnel technique et administratif) et financiers ainsi que des locaux, dans le cadre de conventions pluriannuelles :
> CNRS – Centre National de la Recherche Scientifique
> École des Ponts ParisTech
> EHESS – École des Hautes Études en Sciences Sociales
> ENS-PSL – École normale supérieure
> INRAE – l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement
> Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

PNG - 88.2 ko

........................................................................
Conseil régional IDFLe Conseil Région d’Ile-de-France s’est fortement engagé dans la création de PSE sur la campus Jourdan, en actant en 2007 la participation de l’Île-de-France dans le cadre de projets État-Région 2007-2013


Le collège des partenaires privés

Quatre entités privées font actuellement partie du collège des partenaires privés de la fondation :
> AFPSE – American Foundation for the Paris School of Economics
> AXA
> Boussard et Gavaudan Gestion
> Exane
AFPSE et AXA sont représentés au CA respectivement par Frédéric Allen et Gilles Moec.
Le rôle des partenaires privés est central : leur engagement contribue au décloisonnement entre recherche académique et société civile et assure la pérennité de la fondation sur le plan financier. Leur présence est aussi un gage de bonne gouvernance.

PNG - 30.4 ko

Collège des partenaires scientifiques (CA de PSE)

Le GENES (Groupe des Ecoles Nationales d’Economie et Statistiques) est devenu le 1er janvier 2011 un EPSCP, sous la tutelle technique de l’INSEE. Il regroupe quatre établissements : le CREST, le CEPE, l’ENSAE et l’ENSAI. Le GENES a vocation à conduire des travaux de recherche, des missions d’étude ou d’expertise et des actions de diffusion. Il est en outre habilité à développer des dispositifs d’accès aux données, notamment de la statistique publique, mission qu’il remplit au travers du « Centre d’accès sécurisé distant aux données » qui permet aux chercheurs français et étrangers d’accéder en toute sécurité aux données produites par les administrations, dont l’INSEE. Outre la représentation du GENES au CA de PSE en la personne de Catherine Gaudy, de nombreux projets sont actuellement menés conjointement par PSE et le GENES via notamment le CREST (et le développement de l’Institut des politiques publiques) et l’ENSAE (partenaire du master APE)
> En savoir plus sur le GENES : http://www.groupe-genes.fr/
.............................................................................................................

JPEG - 5.1 ko

EPST créé en 1945, l’Institut National d’Études Démographiques (INED) a pour principal mandat l’étude de la conjoncture démographique nationale et internationale (nuptialité, fécondité, mortalité, migrations...) et de ses évolutions et « applications » (vie sociale, économie, santé publique, géographie humaine, histoire...). Sous la direction de Magda Tomasini, l’INED emploie environ 200 personnes, dont 60 chercheurs titulaires, 110 techniciens ou ingénieurs, une vingtaine de doctorants, ainsi que des chercheurs associés. De nombreux projets de recherche lient les deux entités : travaux sur les ZFU, sur le chômage en Ile-de-France, sur les effets du TGV sur la croissance urbaine etc.
> En savoir plus sur l’INED : http://www.ined.fr/
.............................................................................................................

PNG - 4.5 ko

Depuis plus de 60 ans, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) mène des activités de recherche, d’expertise, de valorisation et de formation afin de contribuer au développement économique, social et culturel à travers le monde. Cet EPST compte près de 900 chercheurs, 1000 ingénieurs et techniciens et 350 personnels locaux qui interviennent actuellement dans une cinquantaine de pays du Sud – au sein de nombreux programmes nationaux, européens et internationaux. Flore Gubert, Chargée de recherche, représente l’IRD au sein du CA de PSE. L’engagement de l’IRD se concentre sur le programme PPD. Par ailleurs, l’ambitieux projet Afristory associe directement PSE et l’IRD (étude de l’histoire économique africaine de1850 à 2000).
> En savoir plus sur l’IRD : http://www.ird.fr/