La science économique au service de la société

Ouvrir la science économique

L’Initiative OSE concrétise l’objectif ambitieux porté par PSE depuis son origine d’ouvrir la science économique, de l’intérieur par l’approfondissement de son paradigme central, et de l’extérieur par l’exploration de ses frontières et de ses liens avec d’autres disciplines. Le pari de l’Initiative OSE est interdisciplinaire et porte différents projets dont la spécificité est de mettre en interaction des économistes de PSE et des chercheurs d’autres disciplines au service d’une problématique particulière et de son renouvellement.

Réinterroger et dépasser l’homo economicus

Un paradigme organisé au sens large autour de l‘homo economicus rationnel, asocial et atemporel, s’est révélé d’une puissance remarquable pour rendre compte des phénomènes économiques observés et en comprendre les mécanismes. Si de justes critiques à son encontre se sont élevées au cours du temps, il demeure un fondement important de l’analyse économique et a même progressivement étendu son champ d’application. Mais l’explosion des nouvelles données disponibles, qu’elles soient historiques, administratives, géolocalisées, neuronales ou autres, ne peut être sans impact pour la discipline économique et invite au renouvellement de son paradigme central. La mise en évidence et les implications d’une rationalité limitée, du rôle du subjectif, de l’éthique, du social, de l’histoire et du culturel dans l’économique sont autant de directions de recherche susceptibles d’approfondir certaines conclusions fortes issues du paradigme central et de dépasser celui-ci.

Affirmer une interdisciplinarité féconde

Ce mouvement de la discipline doit conduire à explorer mieux qu’elle n’a pu le faire dans le passé ses connexions potentielles frontières avec les autres sciences sociales (histoire, sociologie, démographie, psychologie sociale, sciences politiques, philosophie) ou d’autres disciplines telles que les neurosciences et les sciences cognitives, mais également la médecine au moment où la crise Covid 19 ébranle les dogmes et les sciences de l’environnement au sens large comme la physique, la biologie, la géographie dans une ère où la transition environnementale s’impose comme le défi majeur de nos sociétés.

L’Initiative OSE joue le rôle d’un incubateur pour différents projets interdisciplinaires en les dotant de moyens spécifiques apportés par l’EUR PgSE dans la continuité du Labex OSE. Elle a pour vocation d’accueillir et de développer tout projet interdisciplinaire d’envergure propre à renouveler une problématique centrale pour la société. S’ils s’avèrent féconds, ces projets dits collaboratifs ont pour objectif de s’inscrire à terme au cœur du programme de recherche de PSE en devenant des Centres ou des Chaires de recherche interdisciplinaires.

Animer une activité scientifique intense

Aujourd’hui, l’Initiative OSE rassemble des projets collaboratifs, la Chaire Hospinnomics et le Centre Simiand. Chaque programme de recherche a sa finalité et ses modalités propres, mais tous regroupent des chercheurs de dimension internationale soucieux de l’ouverture de leur propre discipline pour déplacer les frontières de la connaissance. L’Initiative OSE, par l’intermédiaire de ses différents programmes de recherche, propose un grand nombre de séminaires et de colloques, accueille des chercheurs associés dont des doctorants et des post-doctorants, et héberge des programmes d’enseignement associés et des partenariats scientifiques. Des passerelles entre ces différents programmes permettent en outre la constitution d’une matrice très dense de liens scientifiques interdisciplinaires.


Projets collaboratifs OSE

Quatre projets sont en cours :

  • Approches croisées de la décision
    PNG - 66.9 ko

Porteurs : Nicolas Jacquemet et Jean-Marc Tallon.
Présentation : dans la lignée de l’élargissement de l’étude des comportements économiques au-delà de la seule logique de l’homo oeconomicus, selon le programme de recherche dit d’économie comportementale s’appuyant notamment sur des travaux en psychologie, le temps est venu d’adjoindre également à PSE des cognitivistes et neurobiologistes pour comprendre la complexité et les contraintes du cerveau humain qui façonnent les comportements et les décisions économiques. Sont alors au centre des phénomènes aujourd’hui souvent périphériques de l’analyse économique : la mémoire, les émotions, la perception, l’apprentissage, l’(in)attention. Ce projet s’inscrit dans la suite du projet collaboratif « Behavioural approaches to strategic and social interactions » en l’étendant plus largement aux cognitivistes et neurobiologistes.
Accéder aux pages dédiées

...............................................

  • Économie - Philosophie
    PNG - 69.3 ko

Porteurs : Marc Fleurbaey et Jean-François Laslier.
Présentation : L’économie et la philosophie sont en interaction sur plusieurs sujets : la justice sociale, le choix collectif et la démocratie, la rationalité de la décision. Cette interaction fonctionne sous une forme parfois très directe (co-signatures) mais plus souvent sous forme d’inspiration mutuelle. Les grandes tendances en philosophie politique inspirent les principes d’équité introduits en économie et les modèles économiques de décision en incertitude inspirent les philosophes s’intéressant à la rationalité ou aux inégalités. Les échanges se produisent autant au niveau de la théorie que des applications, on pense en particulier aux problèmes d’économie publique les plus actuels (environnement, climat, population).
Accéder aux pages dédiées

...............................................

  • Économie Urbaine, Histoire et Société
    PNG - 89.3 ko

Porteur : Camille Hémet.
Présentation : L’étude des questions urbaines est en plein essor depuis les 10 dernières années, et la frontière de la connaissance est repoussée à une vitesse croissante, notamment du fait de l’exploitation de nouvelles sources de données géolocalisées et des méthodes qui y sont associées. Deux dimensions apparaissent particulièrement prometteuses pour contribuer à faire avancer le domaine : la dimension historique et la dimension sociétale, ainsi que leur interaction. Ces dimensions se trouvent à la croisée de plusieurs disciplines, notamment l’économie, l’histoire, la sociologie et la géographie.
Accéder aux pages dédiées

...............................................

  • Société et Environnement
    PNG - 82.6 ko

Porteurs : Lucas Chancel et François Libois.
Présentation : Les enjeux environnementaux tels que le changement climatique, la perte de biodiversité l’érosion des sols ou les pollutions constituent des risques systémiques pour nos sociétés, comme l’ont montré les nombreux travaux internationaux sur ces sujets. Face à ces défis, les sciences sociales et l’économie en particulier ont un rôle majeur à jouer pour mieux identifier et mesurer les vulnérabilités mais aussi les opportunités, afin d’esquisser des réponses adaptées aux situations de contraintes multiples (sociales, politiques, géographiques ou financières).
Accéder aux pages dédiées


La chaire Hospinnomics

PNG - 89 ko

L’AP-HP et PSE se sont associés courant 2014 pour créer hospinnomics, une chaire en économie de la santé centrée sur l’innovation à l’hôpital, avec deux objectifs principaux : orienter la recherche académique en économie de la santé vers plus de pragmatisme (« Policy-oriented research ») et permettre aux acteurs de la santé d’appuyer leurs décisions sur des évaluations scientifiques (« Evidence-based policy »).


Le Centre d’histoire économique et sociale François Simiand

PNG - 111.5 ko

L’histoire telle que l’aborde le Centre d’histoire économique et sociale François Simiand consiste en l’analyse des phénomènes économiques et sociaux considérés dans leur durée historique. Le Centre promeut d’une part une approche historique de l’économie et contribue, d’autre part, à désenclaver l’histoire économique pour la rendre pleinement sociale.